LES VOYAGES IMMOBILES / L’ÉTÉ MÉTROPOLITAIN (Bordeaux – 2018)

LES VOYAGES IMMOBILES / L’ÉTÉ MÉTROPOLITAIN (Bordeaux – 2018)


crédit : Sébastien Sindeu

« d’une rive à l’autre » – l’été métropolitain / Les voyages immobiles

→ Mérignac / Parc de Bourran Vendredi 17 août à partir de 18h
→ Bordeaux / Péniche Le Burdigala II Mardi 21 août à partir de 19h
→ Talence / Parc Peixoto Jeudi 23 août à partir de 18h

LECTURES ELECTRIQUES corpus#12- « RIVES »
L.E-corpus#12@etemetropolitain2018

D’une rive à l’autre
Parce qu’une rive est un espace mouvant, mêlant l’eau et la terre, qu’elle est une ligne de départ ou d’arrivée, une ligne de contact, un horizon comme un mur infranchissable, nos imaginaires en sont peuplés et aujourd’hui plus encore, la rive apparaît comme un signe trouble. Un décor à la fois accueillant et tragique dans lequel une partie de nos mythes et de nos actualités sont à questionner. Il s’agira pour ce douzième corpus des Lectures électriques de venir questionner le titre même du festival « d’une rive à l’autre ». Que nous racontent aujourd’hui nos rives et nos rivages, sur quel type de berges nous souhaitons encore voir nos embarquements prendre leur départs et accueillir celui qui arrive. Articulant littérature de fiction, récits, carnets de voyages, journal de bord, philosophie et lettres retrouvées, les Lectures électriques proposent en ce mois d’août, une performance de littérature sous casques au fil de l’eau ressemblant les textes de Céline Minard, Marielle Macé, Le Clezio,  Françoise Beauguion, Alain Damasio, Marguerite Duras,  Jean Echenoz, Yukio Mishima et Alain Bombard.

(corpus en cours)